Un petit pas pour nos estomacs, un grand pas pour la glace

"Houston, ici la base de la Tranquillité. L'Aigle a atterri". Vous avez toujours rêvé d'être astro/cosmo/spatio/taikonaute (rayez les mentions inutiles selon votre nationalité) ? Et bien désolé de vous décevoir, ça n'arrivera jamais. Oui oui, la vie est cruelle. Pour vous consoler, vous pouvez toujours noyer votre chagrin dans de la crème glacée. Mais attention, pas n'importe laquelle, de la glace d'astronaute. Si vous ne pouvez pas les rejoindre, vous pouvez au moins manger comme eux.

Cette glace est lyophilisée. La lyophilisation consiste a déshydrater un produit à l’aide de la surgélation puis une évaporation sous vide de la glace sans la faire fondre (sublimation). Cette technique, bien qu'inventée en 1906, a été perfectionnée et largement utilisée par la NASA pour ses missions Apollo. Les aliments lyophilisés présentent le grand avantage de ne prendre que très peu de place, de ne pas peser très lourd et de se conserver longtemps. Ce qui en font des aliments tout indiqués pour partir dans l'espace où ces contraintes sont importantes. Cette glace est donc très spéciale, elle est obtenu en lyophilisant de la vraie crème glacée, ce n'est pas un produit totalement chimique.

Elle se présente sous la forme d'un bloc solide, sec (98% de l'eau est retirée par le processus), très léger et, miracle, elle ne se conserve pas au congélateur. Vous pouvez donc emporter votre glace partout avec vous, même en enfer, sans risque qu'elle ne fonde. Je vous sens sceptique : on lyophilise de la glace, on colle une image de navette spatiale sur l'emballage et hop on la nomme nourriture d'astronaute, sans aucun lien avec l'espace et le tour est joué. Vous avez surement raison, cette technique commerciale doit exister, mais sachez que la glace citée est utilisée par la NASA, encore aujourd'hui. Elle est certifiée par l'organisme Space Connection, et arbore fièrement les logos de la NASA et du site officiel du gouvernement américain. Plusieurs parfums sont disponibles, nous avons opté pour menthe chocolat. D'autres aliments sont disponibles, comme des fruits, on regrettera qu'on ne trouve toujours pas de bière lyophilisée. Imaginez un peu l'énorme avantage d'une bière sans eau.

Intrépide appelle base de Floride, act .. d'urgence ... 7.. zone .. lite. Je répète zlite.

Le paquet bien qu'assez gros est très léger, et pour cause, il ne contient que 19g. Pour autant la portion paraît correcte : un petit pavé de 8 x 8 x 2 cm. Les ingrédients sont les classiques d'une crème glacée : lait, sucre, ...avec en plus de la vanille, des petites pépites de chocolat et de l'arôme à priori artificiel de menthe verte. Ce produit est comme on peut s'y attendre gras et sucré. 160kcal pour la portion. Pas mal de lipides, 8g donc presque la moitié ce qui donne 11% des AJR, pas de trans-graisse mais un peu de cholestérol. 18g pour les glucides et 3g de protéine. Oui, oui, on arrive a plus de 100% du poids, mais c'est normal c'est un produit super technologique. Ils sont forts ces américains. Tout n'est pas noir dans ce tableau, on trouve 6% des AJR en vitamine A et 12% pour le calcium. Au vu des informations nutritionnelles, on se dit que la "vraie" glace a quand même l'énorme avantage d'être composée en grande partie d'eau et donc à poids équivalent d'être beaucoup moins grasse/sucrée que la glace d'astronaute. Notre petit bloc de 19g équivaut à plus de 150g de glace.

Tu tapes klk, tu tapes deux fois la barre, tu fais point barre point entrée

L'odeur est étonnamment proche de l'odeur de la glace menthe chocolat. C'est très convaincant, on était plutôt sceptiques avant de tester. La texture est assez étrange, elle nous semble familière mais impossible de mettre le doigt dessus. Le bloc est un peu dur et croquant, résiste un peu, mais pas trop, un peu comme les bloc de mousse verte qui servent dans les pots de fleurs. Dans la bouche, elle fond avec la salive pour former une sorte de pâte plutôt compacte. Elle est bien plus pâteuse et collante que de la glace normale et produit en sensation étrange de chaleur. Elle contient des petites gouttes de chocolat déshydraté. Le goût est vraiment celui de la glace menthe chocolat. C'est vraiment impressionnant. Réhydratée dans un verre d'eau, on trouve le goût de l'eau de rinçage des cuillères à boule de glace. Au final on peut vraiment dire que cette glace est de la vraie glace, hormis son coté plus chaud.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★★☆ 

Insolite et étonnamment proche d'une vrai glace, comme les étoiles je suis conquis.
Houston, vous recevez un jambon d'or.

Kephy

 ★★★★☆ 

Voilà un produit étonnant ! Ca faisait des années que je voyais ces paquets de nourriture pour astronautes, mais je n'étais pas convaincu de leur intérêt et n'avais donc pas essayé. C'est pourtant une expérience originale : cette glace a véritablement le même goût qu'une vraie glace menthe chocolat ! La principale différence est la température : là où une glace standard refroidit la bouche, celle-ci au contraire procure une sensation de chaleur. Il y a également une différence logique de consistance : comme a essayé de le décrire Giraf, la texture est très particulière, caractéristique des aliments lyophilisés en fait. Après avoir fondu dans la bouche, elle forme une pâte compacte qui colle aux dents.

Je ne mangerais pas de cette glace tous les jours, mais l'expérience mérite un beau jambon d'or !

 

PS : Trouvable sur le site edibleunique, 2.99£ le paquet de 19g

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

4 réponses à “Un petit pas pour nos estomacs, un grand pas pour la glace”

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité