Chor ISO

Non, je ne vais pas vous parler de la norme ISO sur la langue turque sibérienne Chor. Désolé si je vous ai fait une fausse joie mais je n'aborderai pas ici ce thème ô combien intéressant. Je vais vous parler de chorizo espagnol, enfin plus exactement de soubressade, une charcuterie très proche. Je continuerai donc à dire chorizo tout au long de cet article. Si je retrouve une tête de cruzado devant ma porte, c'est que je me suis attiré des foudres ibériques charcutières. Ce CHORIZO (même pas peur) est un peu particulier car il se présente sous la forme d'une pâte tartinable. Ainsi un des plus grands problèmes de l'Homme est résolu : le chorizo c'est bon mais ça nécessite d'avoir un couteau et ça laisse les doigts tout gras.

Porc pur gland

Cette pâte est produite à Jabugo, ville espagnole connue internationalement comme le berceau de la saucisse et du jambon (ce n'est pas moi qui le dit), par une entreprise familiale, Dehesa Maladua. Ce produit est bio, la feuille verte sur la boite étant le logo bio adopté par l'Union Européenne. Mon piètre niveau d'espagnol se limitant presque à commander une bière et à commander plein de bières, me permet quand même de comprendre l'étiquette. Cette crème est faite à partir de porcs ibériques qui se nourrissent de glands (du porc pur gland, ça à la classe comme dénomination), de vin espagnol, et assaisonnée au paprika, tous issus de l'agriculture biologique, et salée au sel marin artisanal. Un très beau CV.

Peinture à l'huile

Cette crème est très orange, tirant sur le rouge. On s'aperçoit qu'elle contient des morceaux de gras, ce qui n'est pas étonnant vu la nature du produit, et a un peu l'apparence d'un chorizo déjà maché. Elle est un peu réticente à se laisser tartiner car elle est bien compacte. On imagine aisément son utilisation pour les tapas, voire le matin sur des tartines trempées dans le café. Sa belle couleur peut donner de très beaux résultats si on l'associe à d'autres couleurs vives,  comme par exemple le vert du guacamole. L'odeur est douce et est grosso modo celle du chorizo.

Très colorée

Le goût n'est pas très prononcé mais est néanmoins subtile. On sent plus celui-ci en arrière goût que directement, et il rappelle vraiment le chorizo. La pâte est légèrement piquante, on est vraiment loin de certains chorizos à ce niveau là, et est agréablement peu salée, ce qui est quand même assez rare pour de la charcuterie. La sensation de gras est par contre bien plus présente, notamment à cause des gros morceaux, qui n'hésitent pas à ce coincer partout, heureusement que j'avais super bacon pour m'aider. Cependant, cela reste moins gras que mâcher plusieurs centimètres de chorizo d'un coup, ce qui arrive si vous avez la flemme de couper des rondelles.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★☆☆ 

J'ai un avis plutôt mitigé. D'un coté le produit est sympathique, pratique pour l'apéro, bio et le goût est agréable. De l'autre, je le trouve un peu "fade" et la texture de pâte est moins agréable que celle d'une rondelle ferme mais néanmoins souple. Du coup, elle remporte un jambon ibérique d'argent.

Kephy

 ★★☆☆☆ 

Après une première tentative en goûtant un petit morceau de cette pâte à même la cuillère, je n'avais pas été très enthousiasmé. Une deuxième expérience sur du pain a déjà été plus positive. Au début, la pâte n'a pas beaucoup de goût, on sent beaucoup le gras, mais après quelques secondes, on commence à ressentir le piquant et un goût très proche du chorizo doux. Ça ne transcendera pas mes futurs apéros, mais reste tout de même un bon produit pour une fois de temps en temps. Par conséquent, il hérite d'un jambon d'argent.

Gustarator

 ★★★½☆ 

C'est comme des rillettes, mais en plus gras et plus salé. C'est aussi plus sympathique à tartiner. Reste qu'il faut attendre une bonne tranche et demie de pain de mie avant de vraiment sentir un bon goût de chorizo.

Cela vaut bien un demi jambon d'or pour m'avoir servi de déjeuner. C'est décidé. Je dis adieu aux rillettes. Vive le chorizo !

 

PS : Pot de 120g, trouvable je ne sais où vu qu'on me l'a offert. (ndKephy : trouvé au salon Vivre Autrement à Vincennes)

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Une réponse à “Chor ISO”

  • tiens, un produit que je connais
    la soubresade que j’ai gouté se présentait sous forme de boudin, comme un énorme chorizo donc, mais bien mou à l’intérieur. tartinable même.

    c’était bon ! un peu piquant mais pas trop.

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (14)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité