Lá Fhéile Pádraig

C'est la Saint Patrick. Sortez les bières et les roux. Pour fêter ce jour comme il se doit, il faut porter du vert, ou tester du vert dans notre cas. Et quoi de plus vert que des gâteaux japonnais au haricot rouge et au matcha ? En réalité beaucoup de choses : Hulk, les légumes verts, le vieux truc poilu qui traine sous mon canapé, ... mais ces gâteaux, tout du moins l'un d'entre eux, sont les plus verts de nos récentes dégustations.

 

Je vous assure, ceux de gauche sont verts

Au départ, on pensait avoir affaire à deux versions légèrement différentes de la même pâtisserie. Il faut dire que la taille et l'aspect sont similaires : deux couches de gâteaux entourant une couche plus moelleuse de matcha ou de pâte de haricot rouge. Mais lors de la dégustation, ils se sont révélés très différents.

The Pancake Batter Anomaly

La version pas du tout verte (bouh !!) est un mini dorayaki, une pâtisserie composée de deux gâteaux à l'aspect de pancake et garnie de pâte de haricot rouge. Le vert est une douceur qui semble s'appeler 茶通 (ou ちゃつう). Elle est censée être composée de pâte de haricot emprisonnée dans une préparation au matcha légèrement brulée pour lui donner plus de goût et un aspect biscuit. Mais dans notre cas on a plus l'impression d'une couche de moisi.

Dorayaki

Diegoyaki

 

Niveau goût le premier est assez classique. Le gâteau est assez sucré et fait penser à une génoise avec un goût alcoolisé. L'esprit de la Saint Patrick est donc sauf, malgré sa couleur. La pâte de haricot quant à elle est très sucrée et se marie bien avec le reste. Ce dorayaki est sympathique mais pas transcendant non plus, de plus il s'avère être très vite bourratif. Heureusement les portions sont petites. Son petit copain vert n'a pas du tout le même goût. La croute brulée est sèche et cassante avec un vague goût de biscuit et l'enrobage de thé vert est plutôt neutre. L'intérieur est lui aussi sec, presque cuit, ce qui change un peu le goût par rapport à la pâte onctueuse de l'autre. Cette version est plus sympathique, en partie à cause de la texture moins molle et aussi parce qu'elle est plus légère.

 

Bonne Saint Patrick à tous !

 

 

Verdict :

Giraf

 ★★½☆☆ 

Ces deux pâtisseries sont agréables à manger, mais la pâte de haricot rouge étant très sucrée, on en a vite assez. Ce n'est pas plus mal, ça évite de manger tout le paquet d'un coup. Je préfère la verte. Son croquant est appréciable et son goût plutôt réussi. Au final, ces gâteaux sont simplement sympathiques et remportent la moyenne, un demi jambon d'argent.

Kephy

 ★★½☆☆ 

Il faut d'abord préciser que ces gâteaux sont un peu périmés. Peut-être est-ce la raison de la sensation alcoolisée du dorayaki ... Ce n'est en tout cas pas très agréable à manger. Le goût se rapproche un peu du Savane de Brossard, mais en plus compact et bourratif.

Le vert a vraiment l'air périmé, mais il avait déjà le même aspect il y a 6 mois (certains produits attendent depuis plus d'un an sur nos étagères). Le fourrage a été une surprise puisqu'il n'a rien à voir avec l'aspect extérieur. Le goût est ici plus proche de la pâte de haricot rouge, tendant un peu sur le marron glacé. Il est en tout cas meilleur que l'autre.

En faisant la moyenne de ces deux gâteaux inégaux, on obtient un demi jambon d'argent.

PS : Trouvés et expédiés du Japon par Eleys.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Publicité
Archives
  • 2014 (51)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)