Les raisins de la colère

Arrêtons-nous rapidement sur un produit coréen qui avait attiré mon regard, et dont le toucher m'avait convaincu de l'acheter. De mémoire, l'étiquette en magasin parlait de "jelly", mais après coup, nous n'avons aucun indice permettant d'en savoir plus puisque l'intégralité de l'emballage est écrit en coréen, exception faite de l'adresse du site de la marque. Malheureusement, ce site ne nous sera d'aucun utilité : le produit en question n'y figure pas.

Voici donc le produit du jour : un truc au raisin !

Si ça c'est pas du raisin !

Sur l'image, les raisins et la photo du produit sont luisants, laissant penser que l'ensemble est humide et gélatineux. En appuyant sur le paquet, l'espoir est intact : ça s'enfonce et ça glisse sous les doigts, je vais manger un truc gluant, chouette ! J'ouvre le paquet, et là, c'est le drame !

Ah bah non ça ne brille pas...

La déception m'étreint, ce ne sont donc que de simples bonbons à base de gélatine goût raisin. On se consolera en se disant que l'odeur qui se dégage du paquet est très forte, une odeur de raisin japonais très chimique qui pique le nez. Ça confère un minimum d'intérêt masochiste à ces bonbons : l'odeur ne donne vraiment pas envie de les manger. Deuxième consolation, ces bonbons sont en forme de grappe de raisins, et il en faut des grappes pour avoir une bonne mine !

Mais une fois en bouche, c'est de nouveau la déception, le goût est beaucoup moins marqué que l'odeur pouvait le laisser penser. A peine laissent-ils un mauvais arrière goût.

On notera la mention "green package" sur l'emballage. Je ne sais pas si ils entendaient par là que le paquet a une couleur verte, ou que c'est écolo parce qu'ils n'ont pas emballé chaque bonbon individuellement à l'intérieur du paquet. Il est certainement question d'un type d'emballage plus écologique, mais il a l'air tout à fait normal en apparence, et ma maîtrise du coréen ne me permet pas de vous en dire plus là dessus. Libre à vous d'investiguer si vous voulez perdre du temps à comprendre une mention sur l'emballage d'un produit que vous n'achèterez jamais sauf si vous aimez vous shooter aux relents de raisin chimique.

 

Verdict :

Kephy

 ★½☆☆☆ 

A défaut de goûter quelque chose de bon, j'espérais au moins tomber sur un produit marrant niveau consistance. Malheureusement le contenu de la pochette surprise se révèle sans intérêt et avec un goût pas franchement agréable. Un maigre demi jambon de bronze pour des bonbons que je m'empresserai d'oublier.

Giraf

 ★½☆☆☆ 

Contrairement à Kephy je ne m'attendais à rien avec ce produit. Sans surprise on est en présence de simples bonbons gélatineux. La texture est donc habituelle quoi qu'un peu plus gélatineuse. L'odeur est très forte, assez chimique et correspond à l'odeur du raisin japonais, appelé chez eux muscat, différent du goût raisin pour un européen. Le goût est exactement comme l'odeur le laisse penser et n'est même pas agréable. Le gout persiste très longtemps après avoir fini, me faisant regretter de l'avoir mangé et l'odeur imprègne fortement les doigts. En somme un produit vite oubliable et sans intérêt. En raison de ma colère, il obtient un demi jambon de bronze.

 

PS : Trouvable chez Ace Mart, rue Ste Anne à Paris, 0€80 le paquet de 42g.

PS2 : une mauvaise contrepèterie se cache dans cet article, la chasse est ouverte. J'en disséminerai d'autres dans les futurs articles, ayez l'œil !

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

6 réponses à “Les raisins de la colère”

Laisser un commentaire

Catégories
Publicité
Archives
  • 2014 (45)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)