Boule et Bill-San

Le Japon, pays du soleil levant et des monstres géants, est un lieu formidable où il existe une invention pour chaque grand problème du quotidien comme les toilettes avec musique d’ambiance pour couvrir les bruits, ou encore le pot des jappements pour crier en silence. La nourriture n'est pas en reste avec la résolution de l'un des pires fléaux culinaires : les sachets de sauces qui s'ouvrent mal et qui en foutent partout. Dans le même registre, les ingénieuses friandises du jour permettent de manger de la pâte de haricot rouge sans avoir les mains collantes après. Pratique car on n'a pas toujours à portée de main un mouchoir ou un gamin de la bonne hauteur pour s'essuyer dans sa tignasse juvénile.

Le petit kit de l’apprenti mule

Ces petites douceurs nippones se présentent sous forme de petits ballons de 3-4cm de diamètre remplis de pâte de haricot rouge de différentes couleurs : marron, rose et vert. Ce mélange improbable entre une capote et de la nourriture semblant puiser son inspiration dans le narco trafic, n'est pas très appétissant, mais à défaut peut permettre de passer en contrebande de la pâte de haricot rouge. D'ailleurs vu l'odeur de peinture et de plastique de ces petits sachets, on se demande si ce plastique est bien de qualité alimentaire et si son contenu n'est pas censé rentrer dans le corps d'une autre façon que par la bouche.

Ça ne rentrera jamais. Je sens bien que je n'ai pas la place

De prime abord on ne comprend pas toute la puissance du produit, on se demande uniquement comment on va pouvoir ouvrir ces ballonnets.

PAN !

 

L'astuce, expliquée sur le paquet, consiste à planter un cure-dent dans les parties molles (aïe). Une fois percé, le plastique se recroqueville, ne laissant que la boule nue au bout du cure-dent, un peu comme une sucette. Il ne reste alors plus qu'à croquer dedans, sans se salir les doigts. Simple comme bonjour. Enfin ça c'est la théorie, dans la pratique ça marche parfois moins bien, le plastique est épais et dur à percer, et forcément au moment de faire la photo il ne s'est pas rétracté correctement.

 

 

Croquette : nf, sucette que l'on croque.

Face à une boule gluante et collante, on est vraiment heureux d'avoir un manche. Si on se loupe on peut quand même la manger, elle est souple mais plus solide qu'on pourrait penser au départ. Pour le reste, on est dans un terrain connu. Ni l'odeur, ni la texture, ni le goût ne laissent place aux doutes, c'est bien de la pâte de haricot rouge. Pâteux, très sucré et bourratif. Les trois couleurs sont équivalentes, même si la verte paraît légèrement moins sucrée.

J'ai les bonbons qui collent

 

Verdict :

Giraf

 ★★★½☆ 

Ces douceurs nous ont bien plu, elles associent les côtés ludique et pratique et sont bonnes même si le contenu est classique. Par contre, comme un cryptorchidique, on doit se contenter d'une seule boule tellement elles sont sucrées et bourratives. A demi paire de boules, demi jambon d'or.

Kephy

 ★★★½☆ 

Quand on voit ces ballons pour la première fois, on s'imagine que le contenu est liquide et on se prend déjà à se demander comment le faire parvenir jusqu'à sa bouche sans encombre. Un contact tactile rassure quant à la consistance, et on perce donc le ballon en confiance pour découvrir un des effets les plus ludiques qu'il m'ait été donné de voir dans un produit alimentaire (même si ça ne marche effectivement pas à chaque fois...). La partie dégustation n'est pas au niveau, avec une pâte sans grande saveur ni originalité. Et comme on m'a toujours dit qu'il ne fallait pas jouer avec la nourriture, je ne peux pas donner une note ne se basant que sur l'ouverture de cette friandise : ce sera donc un demi jambon d'or.

PS : Trouvable quelque part au Japon. Merci Eleys.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

4 réponses à “Boule et Bill-San”

  • Julied:

    Wowo ça c’est quelque chose, après avoir testé la glace au haricot rouge j’ai vraiment apprécié son goût me rappelant la crème de marron. Mais sous cette forme ça m’intrigue ! Dommage qu’on ne puisse trouver ça ailleurs qu’au Japon…

  • miaoum:

    Rho, super intrigant et tentant…
    Mais à vrai dire ce qui me fascine le plus, c’est le pot à crier..
    Google a beau être mon ami, je n’arrive pas à en trouver un… Et il me le fauuuuuuut!!
    Dites les kamikazes, si vous avez un lien, un recéleur, je suis preneuse…
    Siouplait siouplait siouplait…

  • miaoum:

    Rho merciiiiiiiiiiiiiiiii…

    Je vous vénérais déjà comme étant les inventeurs du masochisme alimentaire (« mon dieu ça brûle mais j’en prends encore parce que j’aime ça », ou encore « nan nan, faut que j’essaye encore pour être bien sur que j’aime pas », voir « ah non ça je peux pas.. quoi, pour le blog? bon, ok mais c’est ma limite, là »)… maintenant, vous allez en plus me permettre de me défouler sans réveiller tout le voisinage…

    Je vous aimeuuuuuuh!

    Rireeeeeeeee.

Laisser un commentaire

Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (5)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité