Mystère et boule de fraise

Ce qu'il y a de génial quand on s'appelle Giraf ou Kephy (à la limite), c'est que nos amis ou collègues qui partent en vacances ou déplacements professionnels nous ramènent souvent des produits sympathiques / étranges / jaunes / ... et en plus sans qu'on leur demande. Au moins c'est simple pour eux de nous trouver un cadeau et pour nous c'est plus utile qu'une coquille d'huitre déguisée en clown sumo traditionnel moldave qui encombre les étagères. Ne riez pas, je suis sûr qu'on vous a déjà fait le coup. Aujourd'hui nous avons la chance d'avoir reçu un paquet de gâteaux apéro à la fraise venant d'Israël de la part d'un collègue, appelons-le Philou. Enfin chance ... on en jugera plus tard, surtout qu'on me l'a rapporté en me disant : "c'est mauvais j'ai pensé à toi".

Super produit qui a sûrement un nom

L'emballage, au demeurant assez laid, présente un bébé roux (pas de chance) dont les cheveux ressemblent à une crotte (doublement pas de chance), qui semble raconter une histoire de pêche à ses amis. A moins qu'il ne se vante d'autre chose, mais vu son âge j'ai des doutes. Voici un peu près la seule chose que je peux dire de l'emballage, vu qu'il est intégralement en hébreu, même le poids. Je peux au moins vous certifier que ce produit ne contient pas de bière et j'ai dans l'idée qu'il est cachère.

Une étude détaillée de l'emballage nous révèle l'adresse d'un site web et grâce à mes super pouvoirs (nommés Google Translate) je peux vous en dire plus. Ce produit est de la marque Bamba, appartenant au groupe Osem, et sa mascotte poil de caca fut introduite en 1992. Bamba est le snack le plus populaire en Israël (enfin c'est ce qu'ils disent), sa version classique semble être proche du Curly. D'autres variétés sont disponibles comme celle qui nous intéresse, à la fraise. Un simili Curly à la fraise ? Intéressant.

Bingo

 

 

Que vois-je ? Un tableau avec des chiffres (tient il y a de l'arabe aussi), ça sent les informations nutritionnelles à plein nez. Alors je dirais soit que le paquet fait 30g, qu'il apporte 135kcal, 25g de glucides, 3,6g de lipides et 9g de sodium soit qu'il fallait jouer dans l'ordre le 1, le 25 et le 9 au grand prix d'Amérique.

 

 

Plutôt rouges sur l'emballage, les boules sont en réalité roses. Tellement roses d'ailleurs que même sans comprendre l'hébreu on est certain que la liste des colorants et trucs chimiques divers fait peur. L'extérieur est luisant et ressemble à une couche de cire, et l'intérieur ressemble à un Curly, couleur comprise. Ces boules sont d'un diamètre d'environ 1cm, ce qui explique le bébé, et laissent les doigts très gras.

Colorant ...

Ce qui frappe d'emblée c'est l'odeur : très présente et aussi artificielle que la couleur. Elle rappelle fortement les Pailles d'Or (version classique à la framboise, logique ...) et aussi les Craquinettes à la fraise. Le goût, quant à lui, est moins fort que ce que laisse présager l'odeur, ce qui n'est pas un mal. Il rappelle cette fois-ci plus le goût des Craquinettes que celui des Pailles D'Or, mais sur ce point nous ne sommes pas tous d'accord. On peut même lui trouver quelques similarités avec le goût des Miel Pops.

La fraise est vraiment chimique. Elle est très présente au début et s'intensifie encore vers la fin. Le sucre, très présent lui aussi, suit le même chemin. Le sel passe, lui, un peu inaperçu, sauf au début, tellement l'arôme artificiel de fraise tend à le noyer. Au final, le mélange est un peu bizarre entre le sucre, le sel, le gras et la fraise. Je trouve qu'il ne fait pas vraiment apéro mais plutôt petit déjeuner ou en-cas de 11h.

 

Verdict :

Giraf

 ★★½☆☆ 

Loin d'être aussi mauvais que ce qu'on nous avait dit, ce snack un peu étrange se laisse manger. Cependant il est très sucré et chimique. Une petite poignée passe assez bien mais j'aurais été incapable de finir le paquet et je me passerais volontiers d'en remanger. Un demi jambon d'argent me paraît la note idéale pour ce produit.

Kephy

 ★★★☆☆ 

En voyant le paquet, une lueur d'espoir m'a traversé : peut-être que l'image présente l'avant/après, et que ce snack est donc à base de bébé roux. Malheureusement, ça ne sera pas pour aujourd'hui, il faut se contenter de composants chimiques qui n'ont même pas un goût de bébé (enfin j'imagine). Ce produit n'en est pas moins original, on voit rarement des pseudo Curly à la fraise.

L'odeur à même le paquet ressemble beaucoup à celle des Paille D'Or. Pour peu qu'on ne soit pas réfractaire aux odeurs chimiques, celle-ci est assez agréable. Par contre, chaque boule séparément n'a pratiquement pas d'odeur, l'union fait la force.

Une fois en bouche, c'est la surprise ! C'est certes sucré, mais le premier goût qui me vient à l'esprit est celui du foie gras (à base de foie de bébé ?). C'est donc plutôt bon, sucré sans être trop agressif avec, en cherchant bien, un très vague goût de fraise chimique.

Je monte la note jusqu'au jambon d'argent pour avoir réussi à produire un goût de foie gras en tentant de proposer un goût de fraise.

 

PS : Trouvable en Israël. Article garanti 100% sans blague sur les juifs.

Verdict :

Giraf

 ★★☆☆☆ 

Le résultat n'est pas transcendant. La version normale est définitivement trop sucrée et trop vanillée, et la version beurre de cacahuète n'apporte pas grand chose. Dans les deux cas, la partie chocolat est certes bonne mais la crème au centre gâche à chaque fois le tout. En fait, l'idéal serait qu'ils enlèvent totalement l'intérieur, ne laissant que le chocolat. Les Cakesters ont quand même plus de goût que les Oreo classiques. Un jambon de bronze me semble tout indiqué.

Kephy

 ★★☆☆☆ 

Ces Cakesters ont une forte odeur de brownie au chocolat, mais sont par contre beaucoup plus mous.

La version beurre de cacahuète a un goût étrange, on sent un peu le chocolat, mais également un autre goût qui n'est pas à mes yeux celui du beurre de cacahuète. Après plusieurs bouchées, on a une sensation qui reste, comme avec le beurre de cacahuète, mais là aussi avec un goût différent de ce dernier. Le résultat est mitigé, ce n'est pas mauvais, mais ça ne laisse pas pour autant un goût très agréable en bouche.

On sent plus le fourrage de la version normale, à mi chemin entre les Oreo classiques et les Prince. Je l'ai trouvé meilleure tant lors de la dégustation que dans le goût laissé après coup. Le chocolat se marie mieux avec la crème vanille qu'avec le beurre de cacahuète.

L'idée était intéressante mais le résultat en deçà des Oreo classiques, et je me contenterai donc d'un jambon de bronze.

 

PS : Trouvable chez Cometeshop, 1€50 le paquet. Nous vous rappelons que le code promo "eatnwaf" vous offre 10% de réduction.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

7 réponses à “Mystère et boule de fraise”

Laisser un commentaire

Catégories
Derniers commentaires
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité