Le retour du farfadet

Aujourd'hui, je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, le farfadet en ce temps-là accrochait ses céréales jusque dans nos assiettes. La bohème, la bohème, nous ne mangions qu'un jour sur deux, oui, mais nous mangions des Lucky Charms ! Et puisque visiblement je ne ferai pas carrière dans la chanson, je vais prendre le temps de vous parler de ce produit qui a disparu de nos étales en France, mais qui existe toujours aux États-Unis pour notre plus grand plaisir.

Je suis le farfadeeet

Souvenirs, souvenirs, je vous retrouve dans mon cœur et vous faites refleurir tous mes rêves de bonheur... Toujours pas convaincus par mes talents ? Et pourtant c'est bien ce que je me suis dit en recevant parmi les offrandes de CometeShop ce bol de céréales que j'aimais tant étant enfant. Et si je n'ai appris l'arrêt de la commercialisation en France de ces céréales agrémentées de marshmallows qu'au moment de vous en parler, ça n'a fait qu'accroître l'intensité de ces larmoyantes retrouvailles.

Arrivées dans nos bols en 1992, elles ont, selon des sources officieuses, été retirées de la vente en raison de la présence d'OGM dans les marshmallows (ce qui, au regard de leurs couleurs, ne surprend qu'à moitié). Pourtant, de nombreuses pétitions fleurissent sur internet pour réclamer le retour de Lucky le farfadet dans nos contrées. Comme quoi, les OGM ne peuvent pas lutter contre les souvenirs d'enfance.

Maintenant je vais partir à la recherche de mon grand père d'après cette photo de mon enfance. Tout ce que je me rappelle de lui c'est qu'il fait parti d'un bon petit déjeuner.

Mais alors, pourquoi un tel engouement ? Peut-être pour ses qualités nutritionnelles : pour une portion de 49g, on a 200kcal, 2g de graisses, 4g de protéines et de bons apports en vitamines A, B, C, D et en fer ? Seule ombre au tableau, 340mg de sodium, ce qui est un peu élevé. Mais m'est avis que la réponse est à chercher ailleurs. Ouvrons donc l'emballage pour percer le mystère.

Bien que les Lucky Charms soient aussi vendus sous forme de paquets normaux, le conditionnement ci-présent est un bol en plastique contenant une portion de céréales, dans lequel on peut verser directement le lait. Pratique, mais pas très écologique...

Des cœurs, des arcs-en-ciel, et des scoubidoubidou

On constate que les marshmallows, présents en quantité raisonnable, ont des couleurs très artificielles. On distingue des formes d'arc-en-ciel, de cœurs, mais aussi d'autres beaucoup moins reconnaissables, apparemment censées représenter sabliers, trèfles ou chapeaux irlandais.

Premier test avant de verser le lait : les marshmallows ont un goût de barbe à papa et une consistance amusante, solide mais qui craque et se comprime sous la dent, en produisant un bruit agréable. Les céréales soufflées ne sont pratiquement pas sucrées et provoquent une impression de chaleur quand on mâche.

Une fois le lait versé, les marshmallows déteignent sur les céréales, renforçant leur côté chimique. Ils colorent également un petit peu le lait et lui donnent un goût très léger. Ils ont alors une surface molle et légèrement gluante, mais restent craquants à l'intérieur. Le mélange des deux ingrédients permet de sucrer les céréales sans excès et donne un résultat assez bon et bien équilibré.

Verdict :

Kephy

 ★★★☆☆ 

Goûter ces céréales m'a permis de revenir en enfance le temps de la dégustation. Je ne suis pas très au fait des innovations actuelles au rayon petit déjeuner, mais ces Lucky Charms sont en tout cas différents de ce que j'ai l'habitude de consommer. Le goût sucré est bien dosé, la consistance agréable, et l'effet marshmallows de toutes les couleurs a un effet indéniable sur l'attrait général du produit, au moins aux yeux des enfants. Un demi jambon d'or pour le petit homme vert.

PS : En attendant que la pression populaire entraîne leur retour dans nos grands magasins, vous pourrez trouver ces céréales chez CometeShop, 1€70 le bol de 49g, ainsi que des formats plus familiaux, sans oublier les 10% de réduction grâce au codo promo "eatnwaf".

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

2 réponses à “Le retour du farfadet”

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité