The One

Il y a quelques temps s'est déroulé ici même une véritable scission des lecteurs de Eat'n Waf : les pro-cornichons d'un coté, qui sont du genre à les manger à même le pot et qui les gardent dans les burgers, menés par votre humble serviteur, et les anti-cornichons, rassemblés sous la bannière de Kephy. La guerre des cornichons n'aura pas lieu, mais voilà un produit du coté des justes qui va donner du grain à moudre.

J'ai envie de cornichons de Spreewald. Tu m'en ramènes ?

Découvert par hasard au KaDeWe à Berlin, un grand magasin possédant un étage dédié à la nourriture avec notamment une impressionnante collection de saucisses, ce produit m'a tout de suite attiré l’œil. Avec sa taille comparable à celle d'une canette de RedBull et sa couleur noir/vert, je pensais avoir affaire à une boisson énergétique originale et salvatrice. Mais ô surprise, cette canette, même si elle contient un peu de liquide, est en fait un snack pour nous les fans de cornichons. Le "Get One !" écrit en gros, prend tout son sens quand on découvre être en présence d'un seul et unique cornichon à manger directement. Vous en rêviez, et bien Spreewaldhof l'a fait.

Ce cornichon est un véritable cornichon de Spreewald, une vaste région humide située au sud-est de Berlin, le long de la Spree. Ces cornichons, considérés par beaucoup comme les meilleurs au monde notamment en ex-RDA, doivent parler aux cinéphiles, pour leur apparition dans "Good Bye Lenin !".

Il a été trié amoureusement à la main et repose tranquillement dans une sauce composée de vinaigre d'eau-de-vie et de sucre,d'un peu d'oignons, de sel, d'aneth et de graines de moutardes sans qu'aucun conservateur ou édulcorant ne vienne perturber. On peut difficilement faire plus sain comme snack, puisque 100g apportent à peine 32kcal sans aucunes graisses, et avec juste un soupçon de glucide. Voilà qui va pouvoir remplacer vos tartines de nutella au petit déj ou à 11h. Petites cerises sur le gâteau aigre-doux, un pic en plastique est fourni pour partir à la pêche au cornichon sans se mouiller les doigts, et le couvercle en plastique permet de refermer si vous n'arrivez pas à l'engloutir d'une traite.

Les allemands de l'est en ont de gros

Voilà une pêche dont vous allez pouvoir vous vanter. Avec ses 11cm de long et ses 4cm de diamètre, on a affaire à une belle bête, enfin dans ce contexte. Il ridiculise néanmoins tous les cornichons à la russe trouvables en supermarché. Premier constat, le pic est trop peu enfoncé pour soutenir le poids du monstre, d'autant plus que ce dernier est un peu mou, sûrement dû à l'abus de bière allemande. Du coup, ça plie et risque de tomber, forçant à reprendre les choses en main. La consommation n'est pas forcément aisée, on a rarement l'occasion d'avoir quelque chose de cette taille dans la bouche. Croquer dedans est un peu étrange mais plutôt marrant, par contre il est plein de jus qui sort à peine commencé, ce qui force à avoir une serviette sous peine d'en mettre partout.

Tranché pour les besoins de la photo

Il n'est pas croquant comme les petits cornichons, ce qui pour moi est un des petits plaisirs avec ce condiment, et est même mou. Cependant il est quand même loin des lavasses présentes dans les BigMac. Au niveau du goût, on retrouve celui classique des cornichons à l'aigre-doux. Mais je l'ai trouvé plus sucré que la plupart de ceux que j'ai déjà mangés, et très doux : il ne pique pas et on sent peu le vinaigre. Il rappelle pour le coup ceux du MacDo.

Ils ont des cornichons ronds, vive les teutons

 

 

Le milieu a plus un goût de concombre, car la sauce n'a pas trop réussi à pénétrer aussi profondément à l’intérieur. Rappelons au passage que concombre et cornichon sont une seule et même plante : cucumis sativus. Étrangement il laisse une vague impression de dentifrice dans la bouche.

 

 

Ce snack est bien sympa, on peut vraiment dire que la quantité est au rendez-vous tant il y a manger. Par contre on finit un peu par se lasser, il est un poil trop gros pour être mangé d'une traite, ou alors il faudrait l'associer à un peu de pain.

 

Verdict :

Giraf

 ★★★½☆ 

Enfin un snack sain et insolite qui vous permettra de vous démarquer de tous vos amis et collègues. On peut lui reprocher d'être un peu trop mou et d'avoir un goût un peu trop sucré mais on s'en accommode facilement passé la première bouchée. Pour ce qui est de la taille, rien n’empêche de le consommer en plusieurs fois, l'emballage pouvant être refermé avec le capuchon fourni. Il faut juste penser à l'emporter avec soi.

Au final, ce snack bien sympathique mérite un demi jambon d'or.

 

PS : Trouvable au KaDeWe à Berlin, au 6ième étage ou sur la boutique en ligne de Spreewaldhof, environ 1€ la canette de 250g (100g poids égoutté).

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

4 réponses à “The One”

Laisser un commentaire

Derniers commentaires
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)