Végét à rien hormis aux épices

Lors de nos pérégrinations dans les boutiques et supermarchés asiatiques, nous avons eu l'occasion de tomber sur des snacks végétariens imitations viandes. Bœuf végétarien ou encore requin végétarien, sous ces appellations se cachent le plus souvent du soja ou des haricots voire encore des champignons noirs compressés, préparés et aromatisés afin qu'ils reproduisent le goût et la texture de la viande séchée.

Viande sans viande

Viande sans viande

Notre choix s'est aujourd'hui tourné vers trois variétés de la marque chinoise Zhen Xiang :

  • une version goût boeuf saté (oignon, piment, tomate, arachide),
  • une version goût agneau,
  • une version goût rôti de mouton.

Les visuels présentent des plats très différents - mention spéciale pour l’alléchant agneau caramélisé - pourtant les ingrédients sont quasiment les mêmes : haricot ou soja en poudre, sucre, sel, huile de palme, glutamate monosodique - préparation chinoise oblige - et épices. Devant ces paquets on peut se demander la cible visée par ce genre de produits. On pourrait de prime abord penser aux végétariens / végétaliens mais le goût viande n'est certainement pas ce que la majorité recherche, de plus la débauche de plats à la viande et d'animaux sur les paquets exclut cette hypothèse. Le but semble plutôt de proposer un snack "à la viande" pas cher.

Version mouton

Version mouton

Trois snacks, trois saveurs et trois visuels différents, et pourtant le résultat est très proche. On a affaire à de petites croquettes molles mi mou-gras mi sec-croustillant qui rappellent au mieux des morceaux de gras grillés. L'odeur quant à elle rappelle du premier coup celle caractéristique des supermarchés chinois, une odeur sucrée épicée assez étrange et limite dérangeante, en tout cas sans rapport avec la viande. Le moins que l'on puisse dire c'est que le premier contact ne donne pas envie d'aller plus loin.

Version agneau

Version agneau

La texture est elle aussi bizarre. Qui dit viande dit une texture un peu fibreuse, en lamelle, mais ce simili-viande est mou, spongieux et suinte l'huile quand on croque. On a un peu l'impression d'avoir affaire à un résidu de viande trop grillée qui aurait été réchauffé et ramolli au micro-onde. Les trois variétés sont sensiblement identiques à quelques détails près : le mouton est le plus gras et mou, et le boeuf est plus dur et moins spongieux, l'agneau est entre les deux.

Version boeuf, top différence

Version boeuf, top différence

L'odeur et la texture sont à mille lieues des viandes que ces snacks sont censés imiter, on espère alors, sans trop y croire, que le goût sera fidèle histoire de les sauver d'un naufrage complet. Mais une fois en bouche, on est très vite fixé. On ne trouve pas de rapport avec la viande. Ces petites bouchées sont tellement imbibées d'épices fortes en goûts (coriandre, piment, ...) et de glutamate qu'elles pourraient très bien être faite de carton sans qu'on ne s'en rende compte. Outre cette débauche d'épices, le goût est aussi particulièrement sucré. Là encore les trois variétés se ressemblent beaucoup, le ressenti du sucre et du piment sont juste à des niveaux différents, le mouton est moins pimenté et l'agneau est plus sucré.

Au final ces snacks ont une odeur, une texture et un goût pas très motivants sans être pour autant mauvais. De plus les épices imprègnent tellement qu'il est difficile d'en manger plus d'une poignée, sans compter le petit goût de lessive qu'ils laissent à la longue. Quant au côté viande, on le cherche encore.

 

Verdict :

Giraf

 ★★☆☆☆ 

Les chinois arrivent même à contrefaire de la viande et comme souvent avec les contrefaçons, cela n'égalent pas le modèle. Ici on se demande même le rapport avec la viande. "Développé par une équipe de spécialiste en nourriture" dit le paquet, en nourriture pour chiens pour être ... Ces snacks ne sont pas très bons même s'ils se laissent grignoter quand on a rien d'autre sous la main. Ils ne méritent pas plus d'un jambon végétarien de bronze.

Kephy

 ★★☆☆☆ 

Parmi les différents snacks de viande végétarienne que nous avons pu goûter, ceux-ci sont probablement ce qui se fait de plus éloigné de ce qu'ils sont censés représenter. La texture spongieuse, l'odeur sucrée "classique" des snacks chinois et un goût où on ne décèle que des épices, c'est un échec sur toute la ligne. Cependant, ce n'est pas foncièrement mauvais, ce qui ne permet pas d'aller en dessous du jambon de bronze.

 

PS : Trouvable chez Paris Store, 0€95 à 1€20 le paquet de 80g.

FacebookTwitterGoogle+Email

Pour un article lu, trois offerts :

5 réponses à “Végét à rien hormis aux épices”

Laisser un commentaire

Catégories
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité