Articles avec le tag ‘Carvi’

La cave à Michel

Une bergerie perdue dans un décor alpin, pas de réseau, des jeux de société qui finissent toujours mal : "Comment tu n'as pas deviné Anne Frank quand je montrais la cheminée ??" et un cellier rempli d'une trentaine de bouteilles d'alcool fort, et nous voilà spéléologues d'un jour, partis à la découverte des merveilles peuplant cette cave providentielle. Une exploration certes périlleuse, entre les limaces fourbes et les appétissantes assiettes de mort-aux-rats bleue, mais amenant de découverte en surprise, entre liqueurs corses, eaux-de-vie alsaciennes et autres petits alcools artisanaux dont certains plus âgés que nous. Nous sommes ressortis de cette caverne d'Ali Baba la mine réjouie et avec 4 bouteilles bien intrigantes : une eau-de-vie d'alisier, une liqueur d'arquebuse, un aquavit nommé Aalborg et une eau-de-vie de céleri.

Moi lolita

Moi lolita

Lire la suite de cet article »



La mort noire

En allant en Islande, je m'attendais à ce que les habitants, en bon descendants de vikings, ne tournent pas qu'au lait de chèvre et apprécient des boissons plus vigoureuses qui réchauffent le corps et l'esprit. Mais une fois sur place, j'ai pu constater que leurs rapports avec les spiritueux était bien différent.

Ég tala ekki íslensku

Lire la suite de cet article »



Carvi c’est fini

Ô jour funeste. Le pire qui puisse arriver à un aventurier du goût est de perdre ce dernier. Me voici temporairement (je l'espère) agueusique, Giraf aventurier du carton ça sonne moins bien quand même. Je ne m'étais pas méfié, un alcool allemand, qui plus est bio et orné d'un manchot, rien de plus innocent. Je ne me doutais pas que ça serait la dernière chose que je goûterais. Le fait que le nordique animal arbore fièrement un casque à pointe et un monocle aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Il n'était peut être pas aussi sympathique que ça et voulait rejouer la bataille de Sedan sur ma langue. Remarquez c'est plutôt amusant de la tremper dans sucre, sel, vinaigre, citron ou dentifrice sans rien ressentir. Je pourrais quitter mon job et gagner de l'argent dans le métro en léchant les barres devant un public admiratif de l'exploit.

La vision allemande d'un manchot empereur

Lire la suite de cet article »



Catégories
Au hasard
Archives
  • 2018 (17)
  • 2017 (26)
  • 2016 (36)
  • 2015 (37)
  • 2014 (58)
  • 2013 (73)
  • 2012 (81)
  • 2011 (129)
Publicité